top of page
Rechercher

Burn Out, le mal du siècle ?

Dernière mise à jour : 24 mars



Le burnout, communément appelé épuisement professionnel, constitue une forme extrême de stress chronique directement liée à l'environnement de travail. Selon l'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail de Bilbao et l'INRS (2011), le stress survient lorsqu'il y a un déséquilibre entre la perception des contraintes imposées par l'environnement professionnel d'une personne et sa capacité perçue à y répondre. Ce phénomène illustre bien la complexité des interactions entre l'individu et son milieu de travail.


Historiquement, divers modèles théoriques ont été élaborés depuis les années 1960 pour déchiffrer les origines du stress et son impact sur la santé. Ces modèles s'accordent sur le fait que face à des exigences répétitives et élevées, l'organisme réagit de manière aiguë, engendrant à terme une chronicité du stress susceptible de nuire gravement à la santé physique et mentale (Chouanière dans Lasange et al., 2006).


Les Quatre Phases du Burnout (Salembier-Trichart, 2019) :


1. L'enthousiasme : Caractérisé par un fort engagement et des ambitions élevées, cette phase initiale se distingue par une satisfaction tirée du travail malgré des contraintes conséquentes.


2. Le surinvestissement : À cette étape, malgré des efforts intenses, les objectifs semblent inatteignables, engendrant une augmentation du temps de travail, souvent au détriment du bien-être personnel.


3. La désillusion : Marquée par un sentiment de non-reconnaissance, d'irritabilité, et de cynisme, cette phase témoigne d'un désengagement croissant vis-à-vis du travail.


4. L'épuisement : Point culminant du processus, cette dernière phase se caractérise par un épuisement complet, tant physique que mental, annihilant toute forme de motivation.


Facteurs de Risque (Gollac et al., 2011) :


Il est essentiel de reconnaître que, bien que certains traits personnels puissent influencer la vulnérabilité au burnout, ce sont principalement les conditions de travail qui en sont la cause. Les facteurs de risque incluent :


- L'intensité et l'organisation du travail,


- Les exigences émotionnelles,


- Le degré d'autonomie,


- La qualité des relations professionnelles,


- Les conflits de valeurs,


- La sécurité de l'emploi.


Stratégies de Rétablissement :


Pour surmonter le burnout, la première étape cruciale est le repos. Accepter de ralentir le rythme est fondamental pour amorcer la guérison. Cette démarche, loin d'être un signe de faiblesse, est une reconnaissance de toute l'énergie déjà investie.


La suite du processus de guérison implique souvent une psychothérapie pour adresser les dimensions affectives du burnout et permettre à l'individu de se réaligner avec ses besoins et aspirations, tant sur le plan professionnel que personnel.


Parmi les approches thérapeutiques, l'hypnothérapie se distingue comme un outil efficace. À travers des techniques spécifiques, elle aide les individus à se ressourcer et à envisager l'avenir avec optimisme et sérénité.


Bibliographie


Askenazy, P., Baudelot, C., Brochard, P., Brun, J.-P., Davezies, P., Falissard, B., Gallie, D., & Gollac, M. (s. d.). Mesurer les facteurs psychosociaux de risque au travail pour les maîtriser. 223. URL : https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/rapport_SRPST_definitif_rectifie_11_05_10.pdf

Lassagne, M., Perriard, J., Rozan, A. & Trontin, C. (2012). 1. Le concept de stress professionnel : définitions et évolutions. Dans : , M. Lassagne, J. Perriard, A. Rozan & C. Trontin (Dir), L'évaluation économique du stress au travail (pp. 9-16). Versailles: Éditions Quæ.URL : https://www.cairn.info/--9782759218790-page-9.htm

Salembier-Trichard, A. (2019). Épuisement professionnel, burn out. L'information psychiatrique, 95, 311-315. https://doi.org/10.1684/ipe.2019.1954


26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page